7 astuces SEO pour un meilleur classement sur Google

7 astuces SEO pour un meilleur classement sur Google

Référencement naturel SEO

7 astuces SEO pour un meilleur classement sur Google

Le référencement naturel est une source de trafic qui prend du temps au niveau de l’acquisition. Par là, je veux parler d’une durée d’au moins 3 à 6 mois avant d’obtenir de bons résultats sur les moteurs de recherche. Dans cet article, vous allez découvrir 7 astuces SEO (Search Engine Optimization) pour générer plus de trafic en obtenant les meilleures places sur Google. 😉

Astuce SEO n°1 – Améliorer l’expérience utilisateur (UX)

Cette nouvelle décennie digitale est marquée par l’abondance de contenus sur Internet, si bien que le géant américain a décidé de mettre en avant les pages les plus agréables à parcourir.

Ainsi, les algorithmes de Google utilisent les données Analytics des sites pour faire ces choix. La manière la plus simple d’améliorer l’expérience de navigation est d’optimiser la vitesse de chargement du site.

Pour cela, vous pouvez alléger le poids des images à l’aide d’un compresseur d’image ou d’un plugin comme Imagify si vous utilisez le CMS WordPress. Analysez ensuite la vitesse de la page grâce à l’outil GTMetrix. Un bon temps de chargement doit être inférieur à 3 secondes.

gt metrix vitesse de chargement du site

Aujourd’hui, il est essentiel de disposer d’un CDN sur son serveur afin de charger le contenu beaucoup plus rapidement à travers le monde. Également, vous pouvez minifier le code source du site à l’aide d’un plugin de cache tel que WP Rocket (WordPress).

Pour ce qui est de l’aspect graphique, n’hésitez pas à centrer votre contenu et à ajouter des infographies qui vont rendre le contenu plus plaisant à la lecture. Votre site web doit aussi être 100% responsive mobile. 

Un bon UX doit devenir une priorité sur votre site, car les visiteurs y resteront plus longtemps, ce qui sera positif aux yeux de Google. Finalement, plus le temps de présence sur un blog est long, plus Google va améliorer son classement.

Astuce SEO n°2 – Utiliser le maillage interne et externe.

Google apprécie les sites web avec une forte notoriété. Ils sont sources de confiance et d’autorité dans un marché spécifique. Par exemple, lorsque l’on pense au milieu du médical, on pense tout de suite à Doctissimo. Le maillage consiste à relier les pages entre-elles grâce à un hyperlien pour bénéficier de l’autorité d’une page web.

Pour la partie interne, le but est de faire des liens retours (backlinks) vers d’autres articles de votre site web. Vous pouvez le faire directement dans le corps de texte ou en bas de chaque article (sur WordPress le plugiciel Yet Another Related Post est une référence).

Ainsi, la puissance de votre page, appelée Trust Score (ou jus), va se déverser vers les pages liées. Si vous disposez d’un article bien classé sur les moteurs de recherche, il est alors pertinent de le lier avec vos autres articles de la même catégorie.

Son jus donnera un coup de boost à vos pages. Ajoutez 3 à 6 liens internes par article.

Pour la partie externe, l’objectif du maillage est de créer des liens vers des pages d’autres sites à forte autorité. Wikipédia, les sites des Universités, des mairies ou encore ceux du gouvernement sont des sources d’autorités selon Google.

N’hésitez pas à en ajouter entre 3 et 6 également pour prouver aux moteurs de recherche que votre contenu est fiablement sourcé.

Astuce SEO n°3 – Miser sur le champ lexical de votre mot-clé principal

Le 24 avril 2012, quelque chose fit trembler les résultats de recherche sur Google.

C’est l’apparition de l’algorithme Penguin qui analyse et pénalise les sites qui ont recours à de mauvaises pratiques SEO : linking non naturel, sur-optimisation et le bourrage de mots-clés (keywords stuffing).

Avant cette date, il était donc normal de remplir son contenu avec le mot-clé visé et d’atteindre des densités supérieures à 5 %. Aujourd’hui ce n’est plus d’actualité.

En effet, la variété lexicale est la nouvelle manière de faire comprendre à Google le sujet du contenu. Cette tendance s’est accélérée avec la mise en place de l’algorithme RankBrain qui permet de fournir les meilleurs résultats aux utilisateurs grâce au champ lexical.outil optimisation du champ lexical

Au lieu de bourrer votre article avec le même mot-clé, il est donc préférable de miser sur ce facteur. Pour cela, je recommande, à mes clients que j’accompagne, l’outil 1.fr.

Il permet de faire une analyse sémantique du contenu, d’extraire le champ lexical autour d’un mot-clé précis, et de donner une note sur son optimisation.

Voici ci-dessus un exemple d’utilisation de 1.fr sur mon dernier article à propos de Systeme io.

Grâce à cette solution webmarketing, vous allez gagner des places importantes sur Google.

Astuce SEO n°4 – Écrire pour l’humain d’abord, pour les moteurs de recherche ensuite

L’erreur n°1 lorsque l’on rédige du contenu est de vouloir écrire pour les moteurs de recherche sans penser à la lecture des visiteurs. Soyez naturel.

Par exemple, lorsque vous utilisez le conseil précédent, demandez-vous toujours “est-ce que la phrase reste naturelle en ajoutant ce mot ?”. Si ce n’est pas le cas, simplifiez votre texte pour éviter d’anéantir votre référencement SEO.

Premièrement, ne pas écrire pour l’humain ne favorise pas une expérience utilisateur agréable. Si votre visiteur sent que votre article manque de naturel, il quittera votre site Internet.

Votre temps de visite moyen par page diminuera, ce qui aura un effet négatif sur votre positionnement Google. L’authenticité est indispensable.

Deuxièmement, écrire en priorité pour les moteurs de recherche est risque de mauvaises pratiques punissables par Pingouin.

Ayez à l’esprit de servir vos visiteurs avec un contenu de qualité le plus naturel possible, avant de nourrir Google. Cette technique SEO est certainement la plus profitable à long terme.

Astuce SEO n°5 – Avoir des URLs courtes et optimisées SEO

La clarté du contenu doit aussi se retrouver dans l’URL. Veillez à raccourcir l’identifiant de votre page dans une fourchette de 1 à 4 mots maximum afin d’optimiser son impact pour les utilisateurs et Google.

Plus c’est court, mieux c’est. Voici pourquoi…

Une URL courte est plus facile à copier-coller et à mémoriser pour le lecteur.

Il peut ainsi y accéder et la partager plus facilement, ce qui est positif pour votre trafic. De plus, les moteurs de recherche apprécient les URLs courtes et propres.

Pour obtenir une URL optimisée SEO, je conseille simplement d’ajouter le mot-clé.

C’est tout. Voici un bon exemple tiré de mon premier blog sur la sérénité :

astuces seo bonne structure url

Prenons un autre exemple, vous rédigez un article avec en titre “Netlinking : comment obtenir des liens de qualité vers son site ?”. Votre mot-clé principal est “netlinking”.

Au lieu d’avoir une URL du type “votresite.com/netlinking-comment-obtenir-des-liens-de-qualite-vers-son-site”, simplifiez pour “votresite.com/netlinking”.

Le fait de placer uniquement votre mot-clé dans l’URL ajoute du poids sur la performance de son optimisation.

Astuce SEO n°6 – Optimiser les titres et balises Alt de vos images

Votre contenu doit être agrémenté de médias tels que des vidéos informatives, des graphiques, des photos, illustrations, etc. Ils permettent de maintenir l’attention du visiteur et de lui offrir de la valeur supplémentaire.

Ici, cette astuce SEO est focalisée sur les images.

Pour optimiser le titre d’une image, ajoutez votre mot-clé principal avec des mots en rapport avec celle-ci. Reprenons l’exemple pris plus haut avec l’article sur le netlinking.

Si vous ajoutez l’image ci-dessous, alors une bonne optimisation SEO pourrait être : “netlinking-seo-referencement-naturel.png”. Le but n’est pas de mettre uniquement le mot-clé au risque de passer dans la sur-optimisation punissable par Pingouin.

Google ne peut pas lire les images. Néanmoins, il peut le deviner grâce à la balise Alt.

C’est cette partie que l’on doit optimiser pour développer le SEO de la page. Pour cela, ajoutez des synonymes de votre mot-clé.

Toujours avec le même exemple, une bonne balise Alt pourrait être : “création de liens”, “tissage de liens” ou “link building”.

Ces optimisations peuvent paraître comme des détails, mais elles permettent encore une fois de renforcer le référencement naturel de votre article.

Astuce SEO n°7 – Produire des contenus longs et qualitatifs

Face à la concurrence de plus en plus rude sur les moteurs de recherche, Google met davantage en avant les contenus longs et de qualité. Logique. En fait, un contenu long (plus de 1000 mots) contient naturellement un vocabulaire plus riche et varié.

Il répond donc mieux aux besoins de l’internaute, ce qui est le but sacré d’un moteur de recherche.

Brian Dean, un célèbre consultant SEO aux États-Unis, a analysé avec ses collaborateurs plus d’un million de pages web. Son but ? Déterminer le nombre moyen de mots dans les pages classées en position n°1 sur les moteurs de recherche.

Son résultat : 1950 mots. C’est la quantité de mots à atteindre pour accroître vos chances d’être dans les premières pages de résultats. Cependant, nul besoin de rédiger autant de mots pour chaque contenu car la concurrence est inégale selon les sujets.

compteur nombre de mots

Ma stratégie afin de déterminer le nombre de mots de mes articles est d’ouvrir les 3 premiers résultats lorsque je tape mon mot-clé. Ensuite, j’évalue pour chaque article le nombre de mots à l’aide d’un outil de comptage.

Je fais la moyenne, puis j’ajoute 10 % au nombre. Cela me donne mon nombre idéal de mots pour mon contenu.

Toutes ces astuces SEO vous aideront à optimiser vos pages afin de bâtir un bon référencement naturel. En les appliquant, allez connaître une hausse de votre trafic organique et de la visibilité de votre business. 🚀

Commentez cet article ci-dessous

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *